Informations Générales

La loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoire » de 2009, a permis de créer les Agences Régionales de Santé. Celles-ci organisent l’offre de soins sur leur territoire en définissant les objectifs pluriannuels de leur projet régional de santé.

L’ARS Nouvelle Aquitaine souhaite mobiliser l’ensemble des acteurs, et notamment les établissements hospitaliers, à déployer des actions concrètes d’amélioration des parcours de santé, de prévention (primaire, secondaire et tertiaire) et de promotion de la santé, au plus près de la population, et en privilégiant les personnes les plus fragiles.

                                                                                            

Le Centre Hospitalier d’Arcachon entre dans cette nouvelle démarche et répond régulièrement aux appels à projets de l’ARS permettant de promouvoir la santé de ses populations. Il propose actuellement 3 programmes de prévention aux habitants de son territoire d’attraction (Bassin d’Arcachon et Nord des Landes).

Le Centre Hospitalier d’Arcachon relaie également les campagnes nationales de prévention : Journée contre l’obésité, Moi(s) sans tabac, Semaines de prévention des AVC… en proposant des activités sur le sujet.

De plus, il s’efforce d’améliorer en continue les parcours de soins des habitants du territoire en participant et/ou en portant leurs labellisations (personne âgée, personne présentant des addictions), en favorisant la création de nouvelles modalités de prise en charge (MAIA, évaluation gérontologique standardisée, équipe mobile de gérontologie, équipe mobile de soins palliatifs, demande de permanence d’accès aux soins de santé mobile…) et en participant activement aux démarches de territoire (Contrat Local de Santé de la COBAS).

Enfin, il valorise les associations de patients présentes en continue à la Maison des Usagers du Pôle de Santé en les associant aux démarches de qualité de l’hôpital et aux prises en charge des patients aux côtés des professionnels de santé.

Maison des Usagers

    Aujourd’hui, 18 associations de patients se relaient au sein de la Maison de Santé du Pôle de Santé d’Arcachon. Celles-ci tiennent des permanences physiques et téléphoniques et se déplacent dans les services au plus près des patients et de leur entourage.

     

  • Tél.: 05 57 52 93 65
  • Localisation: N1
  • Fax: 05 57 52 93 00
  • Chef de service: Mme Bérénice LEDAIN
  • Mail: berenice.ledain@ch-arcachon.fr


 

 

Prévention et promotion de la santé sur le territoire

    L’ARS Nouvelle Aquitaine porte une attention toute particulière à la promotion de la santé et à la prévention sur son territoire. Elle souhaite déployer des actions concrètes d’amélioration des parcours de santé, de prévention et de promotion de la santé au plus près de la population et en privilégiant les populations les plus fragiles.

    Ainsi, depuis début 2016, l’ARS finance des postes d’animateur de santé publique/chargé de mission pour répondre à ces nouvelles missions. Le Centre Hospitalier d’Arcachon est entré dans cette nouvelle ère et a recruté depuis mars 2016, une animatrice de santé publique. Sa mission principale est d’intervenir au plus près de la population pour contribuer à la réalisation d’objectifs et des actions prioritaires retenus dans le Projet Régional de Santé. Elle est mobilisée pour la mise en œuvre d’actions s’inscrivant dans un partenariat avec le territoire portant sur la promotion de la santé, la prévention, le dépistage, l’amélioration des parcours de santé des personnes les plus fragiles (handicapées, âgées, porteuses de maladies chroniques dont santé mentale, situation de précarité…).

     

     

     

  • Tél.: 05 57 52 90 87
  • Localisation: N1
  • Fax: 05 57 52 93 00
  • Chef de service: Mme Bérénice LEDAIN - Animateur de Santé Publique
  • Mail: berenice.ledain@ch-arcachon.fr

Depuis novembre 2016, et notamment dans le cadre du Moi(s) sans tabac, un programme de prévention primaire a été pensé par le Centre Hospitalier d’Arcachon dans un but de réduction des maladies cardiovasculaires et des cancers chez les jeunes, les futures mamans et les personnes précaires notamment.

Ce programme est proposé ‘hors les murs’ par l’équipe de l’Unité Fonctionnelle Nutrition Addictologie (UFNA) et par des professionnels libéraux auprès d’établissements scolaires, de structures sportives et de structures sociales notamment.

Différentes modalités d’intervention ont été mises en œuvre :

  • Information et sensibilisation voire orientation des publics

    • activités ludiques

    • échanges

    • conférences …

  • Consultations sans délai au sein du service de l’UFNA

  • Formations en partenariat avec le CEID addictions au repérage de la souffrance psychique

    A partir de 2018, une infirmière est déployée sur le territoire pour structurer une démarche de prévention dans les collèges et lycées intégrée aux programmes scolaires. Le but étant de former des personnes relais, afin de pérenniser la démarche impulsée.

 

 

 

 

Programme de prévention du vieillissement

Le Centre Hospitalier offre un programme de prévention de lutte contre le vieillissement depuis le début de l’année 2016.

Partenariat avec l’ASEPT

Le Centre Hospitalier s’est associé au programme de l’Association Santé Education et Prévention sur les Territoires qui propose :

  • Des ateliers « équilibre », « mémoire », « bien être », « nutrition » sur inscription
  • Des réunions de sensibilisation « nutrition », « médicaments », « conduite », « sommeil » ouvertes au grand public
  • Des conférences débat « Seniors, soyez acteurs de votre santé » ouvertes au grand public

Téléchargez la Plaquette ASEPT

 

 

 

 

Le Centre Hospitalier d’Arcachon organise, dans le cadre du programme de prévention « hors les murs », la promotion de l’Activité Physique Adaptée (APA) pour les personnes ayant les problématiques de santé suivantes :

  • Surpoids ou obésité,

  • Cancer,

  • Douleurs chroniques,

  • Age de plus de 60 ans, avec Affection Longue Durée ou difficultés sociales ou psychologiques.

Les maladies cardiovasculaires et les tumeurs sont les deux premières causes d'Affections de Longue Durée. L'importance de l'activité physique est établie, tant dans la prévention des maladies cardiovasculaires chez les personnes en surpoids ou obèses, que dans la prévention secondaire du cancer (meilleure réponse au traitement, réduction des effets secondaires, et augmentation des défenses immunitaires). Chez les personnes âgées, la pratique d’activité physique régulière en prévention secondaire permet le « bien vieillir ». Elle agit aussi bien sur le plan biologique (amélioration de l’endurance cardiorespiratoire, l’état musculaire et osseux et donc diminution des maladies chroniques et du risque de chutes) sur le plan psychique et sur le plan relationnel. Enfin, les patients douloureux chroniques sont particulièrement touchés par la sédentarité. En ce qui les concerne, une pratique d’activité physique adaptée régulière est bénéfique et même considérée comme thérapeutique (amélioration de leur condition physique générale). Elle permettra également de rompre le cercle vicieux d’isolement dans lequel se trouvent ces personnes.

A ce titre, le Centre Hospitalier d’Arcachon offre 3 mois de prise en charge, à raison de deux séances hebdomadaires, les mercredis et les vendredis à ces quatre groupes de population, sur simple présentation d’un certificat médical d’absence de contre-indication.

Cette action est financée par l’Agence Régionale de Santé et est réalisée en collaboration avec l’association Prof’APA.

Télécharger la plaquette APA

Dans notre région, la couverture vaccinale est insuffisante et reste inférieure à la moyenne nationale pour de nombreuses maladies comme la rougeole, la coqueluche, les infections invasives à méningocoques C, l'hépatite B. Par ailleurs, au niveau national, la couverture vaccinale de la grippe est de 48,5 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus (données CNAMTS). Or, le maintien d'une couverture vaccinale élevée est indispensable pour contrôler la circulation de l’agent pathogène en cas d'épidémie (rougeole) ou d'infections particulièrement sévères (méningite à méningocoque). Ceci est d'autant plus vrai que les recommandations vaccinales vis-à-vis des populations à risque susceptibles de présenter des complications infectieuses (par exemple, les personnes souffrant d'affections chroniques ou traitées par immunosuppresseur ou les personnes âgées) sont mal connues et donc mal appliquées.

La mise à jour du statut vaccinal, le suivi des couvertures vaccinales mais également les réponses à apporter au public face aux craintes de la vaccination sont donc indispensables pour éviter la recrudescence des maladies infectieuses et permettre au public d’avoir un accès personnalisé aux recommandations vaccinales.

Pour répondre à cet enjeu majeur, l’association Groupe d'Etudes en Préventologie (GEP) a développé le site internet MesVaccins.net, qui comprend notamment l’outil « Faites le point sur vos vaccins en trente secondes » permettant aux utilisateurs d’obtenir des recommandations vaccinales personnalisées, en s’appuyant sur un système expert.

Les enfants d’aujourd’hui feront les adultes de demain. Cela fait maintenant de nombreuses années que l'importance de la prévention primaire sur les comportements des individus a été démontrée. Les enfants sont donc l’une des priorités de toute entreprise de promotion de la santé car les fruits de ce travail se cultiveront non seulement durant toute la vie de ces futurs adultes, mais aussi sur les générations qui suivront.

Dans le cadre du partenariat avec l’association Le Père Noël chez Vous, le développement de l’application numérique Le Monde de Toki a été pensé pour promouvoir des messages de santé publique et ainsi rendre les enfants de 4 à 11 ans acteurs de leur santé en les sensibilisant à plusieurs éléments : les bienfaits d’une alimentation équilibrée, de la pratique d’une activité physique, d’une hygiène de vie adaptée (vaccination, sommeil, brossage de dents...).

Ainsi, plusieurs serious games sont proposés permettant à l’enfant de s’occuper de l’hygiène de vie, de l’activité physique ou encore de l’alimentation de Toki, d’interagir avec lui pour adopter un mode de vie sain, de répondre à des quizz…

Education thérapeutique du patient

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

- Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient.

- Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci a pour but de les aider (ainsi que leurs familles) à comprendre leur maladie et leur traitement, collaborer ensemble et assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie.

L’Unité Fonctionnelle de Nutrition et d’Addictologie (UFNA) du Centre Hospitalier d’Arcachon propose un programme d’éducation thérapeutique du patient présentant une problématique addictive avec une substance ou un comportement (nutrition, alcool, drogues, jeux,...). Ce programme, ayant été renouvelé par l’ARS en août 2015, est assuré par une équipe pluridisciplinaire (médecin nutritionniste-addictologue, diététicienne, infirmières, psychologues), mettant en œuvre des séances individuelles et collectives dans un but d’autonomisation des patients.

Contact :

Dr Florence MONTEL

Tel : 05 57 52 91 00

Un partenariat avec l’Unité Transversale d’Education pour le Patient Aquitaine Ambulatoire (UTEP 2A) a été mis en place pour développer l’offre d’éducation thérapeutique sur le territoire.

Ainsi, l’UTEP 2A propose deux programmes au Centre Hospitalier d’Arcachon : 

  • Programme Polypathologies : pour les personnes atteintes d’un diabète de type 2, d’un syndrome d’apnée du sommeil, d’une hypertension ou d’une broncho-pneumopathie chronique obstructive, chaque vendredi après-midi dans la maison des usagers. Différentes thématiques sont abordées, notamment la gestion du traitement, l’alimentation et l’activité physique, les complications…

  • Programme Diabète gestationnel : pour les femmes enceintes atteintes par cette maladie, le samedi matin une fois par mois dans la maison des usagers. Ce programme propose différents sujets comme l’alimentation et les risques de cette maladie et tend à déculpabiliser les futures mamans.

Ces deux programmes sont ouverts sur inscriptions auprès de Madame SAUVAGET, coordinatrice du programme d’ETP : utep2a@cetba.fr / 05.56.47.88.73 en indiquant le nom, le numéro de téléphone du patient et sa pathologie.